Le budget national, exercice 2019-2020 : les objectifs de la NST1

|   Chamber Of Deputies

Le gouvernement prévoit de dépenser 2.876,9 milliards de francs rwandais pour l'exercice 2019/2020, soit une augmentation de 291,8 milliards de francs rwandais par rapport à 2.585,1 milliards de francs rwandais du budget révisé pour 2018/19. Tels sont les chiffres clés du budget donnés par le ministre des Finances et de la Planification économique, Uzziel Ndagijimana lors de la présentation du budget national, exercice 2019-2020 au Parlement réuni en congrès le 13 juin 2019.

Le ministre Ndagijimana a dégagé les grandes lignes budgétaires axées principalement sur « la promotion de l’industrie qui crée de nouveaux emplois et la croissance économique inclusive» en vertu de thème de la Communauté est-africaine « d’améliorer les conditions de vie à travers l'industrialisation et à la création d'emplois vers une prospérité partagée ».

Sources de financement

Le gouvernement prévoit de financer le budget 2019-2020 avec des ressources intérieures d'une valeur de 1.963,8 milliards de francs rwandais, représentant 68,3% du budget total. Cela implique une augmentation de 2.68,3 milliards de francs rwandais comparativement à 1.695,5 milliards francs rwandais du budget révisé de l’exercice 2018/19. Les recettes fiscales perçues sont estimées à 1.535,8 milliards de francs rwandais, soit 53,4% du budget total, plus 190,4 milliards de francs rwandais de recettes non fiscales représentant 6,6% du budget total.

Le reste du budget sera financé par des sources extérieures représentant 906,7 milliards, soit 31,5% du budget total. Il s’agit de dons d’une valeur de 409,8 milliards (14,2%) et de prêts de 497,0 milliards (17,3%).

Dépenses

Les dépenses totales pour l'exercice 2019/20 devraient s'établir à 2.876,9 milliards de francs rwandais dont le budget de fonctionnement estimé à 1 424,5 milliards, soit 49,5% du budget total et le budget de développement estimé à 1.152,1 milliards, soit 40% du budget total. Le budget total de développement, y compris les prêts aux entreprises publiques (de 2.44,1 milliards, soit 8,5% du budget total) s’élève à 1.396,2 milliards, soit 48,5% du budget total.

La ministre Ndagijimana a souligné que le budget de fonctionnement pour l’exercice 2019/2020 a été revu à la baisse de 1% par rapport à 2018/2019, tandis que le budget de développement a accru de 1%, ce qui traduit la volonté du gouvernement de contenir les dépenses de fonctionnement tout en mobilisant plus de fonds destinés aux projets de développement.

Les projets de développement seront financés à raison de 694,0 milliards de francs rwandais issus de ressources intérieures et 458,2 milliards du financement extérieur. Un montant de 30,6 milliards est affecté au paiement des arriérés alors que 25,5 milliards sont affectés à l'accumulation de dépôts afin de renforcer les réserves du gouvernement, faisant le total de 2% du budget national.