Le Parlement rend hommage aux victimes du Génocide perpétré contre les Tutsi

|   Senate

En dates du 09 et 10 juin 2016, le Parlement a procédé aux activités de commémoration des victimes du Génocide perpétré contre les Tutsi. Le premier jour de commémoration a été marqué par les exposés donnés aux élèves de 103 écoles secondaires dans tous les districts de la Ville de Kigali dans le cadre de la campagne de sensibilisation sur la lutte contre l'idéologie du génocide.

Cette activité faisait suite aux autres exposés donnés aux écoles secondaires situées dans les Provinces de l'Est, du Nord et de l'Ouest, le 30 et le 31 mai.

Le 10 juin 2016, le jour de la commémoration solennelle, les Parlementaires, répartis en deux groupes ont visité le Site mémorial de Nyanza et celui de Nyamata, situés respectivement dans les districts de Kicukiro et Bugesera.

Aux cours de la visite des sites mémoriaux, les Parlementaires ont d'abord été briefés sur l’histoire horrible qu’ont dû endurer les victimes reposées dans lesdits sites, ensuite, ils ont déposé des gerbes de fleurs sur les tombes en mémoire des victimes.

Dans son allocution au cours de la veillée commémorative tenue dans les enceintes du Parlement, le Très Honorable Bernard MAKUZA, Président du Sénat, également l'invité d'honneur de la cérémonie, a rappelé que le Génocide a été planifié et exécuté, et que cependant, celui-ci ne s’est pas spontanément stoppé. Sur ce, il a salué la bravoure du Président de la République au cours de cette période difficile. Il a dit: «Nous ne saurons jamais oublier la décision héroïque de S.E Paul Kagame de stopper le génocide. Grâce à son ordre, le bataillon de 600 hommes alors positionné dans les locaux du Parlement est sorti de ses positions pour aller sauver des civils innocents dans la Ville de Kigali, et cette opération de sauvetage a été répandue sur l’ensemble du territoire national. Nous restons toujours reconnaissants de cette bravoure sans égale, qui est par ailleurs la source de prospérité que le Rwanda connaît aujourd’hui. Rendons toujours hommage à ces braves soldats».

Parlant du rôle du Parlement par rapport au devoir de mémoire envers les victimes du génocide et dans la prévention de l'idéologie du génocide, le Très Honorable MAKUZA a réitéré, « nous sommes engagés à un pacte d'Unité. En tant que Parlementaires, nous avons le devoir de préserver cette Unité-là. Nous devons concentrer nos prérogatives constitutionnelles sur une lutte pour ce qui est juste. Que notre raison et nos actions reflètent les valeurs de l'Unité ».

D'autres intervenants à la cérémonie ont donné des exposés sur l'histoire du Rwanda, l'idéologie du génocide et les voies et moyens pour l’éradiquer, ainsi que sur le rôle du Parlement dans la lutte contre cette idéologie du génocide.

L’Honorable Théoneste Karenzi, Président du Forum Parlementaire contre le Génocide (AGPF), s’adressant au rassemblement a dit, « l’idéologie du génocide est toujours là, notre tâche, en tant que Parlementaires, est de la juguler ».

« Le Parlement a un rôle prépondérant à jouer dans la lutte continue contre le crime de génocide et contre son idéologie", a martelé l’Honorable Jean Damascène BIZIMANA, Secrétaire exécutif de la CNLG, qui a ajouté: « le Parlement du Rwanda peut, à travers la diplomatie parlementaire, faire le lobbying auprès des parlements étrangers en vue de mettre en place dans leurs pays respectifs des lois réprimant le crime de génocide contre les Tutsi ».